Côte d’Ivoire : Une initiative «Boost Africa» pour la création et la croissance des start-ups et des PME

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont lancé, lundi à Abidjan (Côte d’Ivoire), en partenariat avec la Commission européenne, l’initiative Boost Africa visant à soutenir la création et la croissance des start-ups et des PME sur le continent africain.

Le mémorandum d’entente pour la mise en œuvre de cette initiative a été signé par les leaders des deux institutions bancaires, en présence du dirigeant de la Commission européenne et du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan.

Boost Africa vise à stimuler la puissance entrepreneuriale de la jeunesse africaine afin de créer des entreprises innovantes et capables de soutenir la concurrence régionale et mondiale. D’ores et déjà, l’initiative bénéficie d’une capitalisation initiale de 150 millions d’euros, soit 50 millions pour chacune des trois parties. Mais le programme devrait mobiliser jusqu’à 1 milliard d’euros d’investissements et soutenir plus de 1.500 start-ups et PME sur l’ensemble du continent.

Le programme s’appuiera sur trois piliers, notamment un programme d’Investissement, un programme de Facilité d’assistance qui est un pool de ressources de subvention pour renforcer les capacités technique, et un programme de Laboratoire d’innovation et d’information qui soutiendra le développement des connaissances.

Boost Africa devrait permettre à terme le financement de 3.000 entreprises et la création de 25.000 emplois directs et 100.000 emplois indirects. Les critères d’accès au financement du programme reposent sur la rentabilité des projets via les business plans qui seront proposés. Tous les pays du continent sont éligibles au fonds.

Les promoteurs de cette initiative ont tous affiché leur optimisme quant à l’avenir de l’entreprenariat par la jeunesse africaine. «C’est un fonds de confiance en la jeunesse africaine. Nous voulons donner de l’espoir aux jeunes. La crise migratoire fait d’énormes dégâts, le futur de la jeunesse africaine n’est pas sous la mer Méditerranée», a déclaré Akinwumi Adesina, président de la BAD.

Pour sa part, le président de la BEI, Werner Hoyer, a affirmé, entre autres, que « Boost Africa est une véritable initiative qui appuiera l’esprit d’entreprise et l’innovation en Afrique et nourrira les nouveaux talents du continent.»

A propos de Abidjan©2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.