Nigeria : L’armée libère un des derniers bastions de Boko Haram

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé, samedi 24 décembre, que l’armée a réussi à chasser la secte islamiste Boko Haram d’un de ses derniers bastions, notamment la forêt de Sambisa situé dans l’Etat du Borno, au nord-est du pays.

Buhari a fait part, par la même occasion, de son admiration vis-à-vis des forces armées. «Je suis ravi et très fier des braves soldats de l’armée nigériane, après avoir appris la nouvelle tant attendue et gratifiante de l’écrasement final des terroristes de Boko Haram dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Je veux profiter de cette occasion pour saluer la détermination, le courage et la résilience des troupes de l’Opération Lafiya Dole pour être finalement entrées dans la forêt et écraser le reste des insurgés de Boko Haram», a ajouté le chef de l’Etat.

Le président a fait aussi savoir que «les terroristes étaient en fuite, n’ayant nulle part où aller». Il a ainsi encouragé les soldats à «les poursuivre» afin de «les traduire devant la justice.»

L’armée est engagée depuis quelques semaines dans une grande offensive dans la forêt de Sambisa, une immense réserve de quelque 1.300 km2 où des combattants de la secte ont trouvé refuge suite à des représailles militaires. La semaine passée, l’armée a affirmé avoir libéré 1.880 civils des mains de Boko Haram et capturé plus de 500 combattants cachés dans cette forêt.

Toutefois, le groupe dont les violences et leur répression ont déjà fait plus de 20.000 morts, continue à faire parler de lui avec des attentats suicides, non seulement au Nigeria, mais aussi dans les pays voisins comme au Cameroun où un kamikaze du groupe a tué, hier, deux civils en se faisant exploser.

A propos de Abuja©2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.