La Monusco maintenue en RDC jusqu’à décembre 2019

La Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) poursuivra sa mission dans ce pays jusqu’au 20 décembre 2019, selon une résolution approuvée vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU.
La résolution charge en outre, le secrétaire général de l’ONU de lui remettre au plus tard le 20 octobre 2019, les résultats de son examen stratégique indépendant de la Mission onusienne en RDC, qui comprendra notamment «un plan de retrait échelonné, progressif et exhaustif».
L’ancien président congolais, Joseph Kabila, avait longtemps réclamé «le début effectif et substantiel du retrait» des casques bleus de son pays. «Vingt ans après le déploiement des forces onusiennes dans mon pays, et en raison de leurs résultats largement mitigés au plan opérationnel, mon gouvernement réitère son exigence» de voir cette mission quitter la RDC, avait lancé Joseph Kabila le 25 septembre 2018, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies.
Kabila avait plaidé que son pays, «encore confiné il y a quelques années au rang d’Etat failli, affiche aujourd’hui des ambitions d’émergence incontestables tant les signaux économiques, sécuritaires et politiques sont encourageants».
Dans sa décision de vendredi dernier, le Conseil de sécurité a souligné la nécessité de transférer progressivement les tâches de la Monusco au gouvernement congolais et à l’équipe de pays des Nations Unies, afin que la Mission puisse, «moyennant une évolution favorable», quitter le pays selon «un plan de retrait responsable et durable».
La Monusco compte quelque 17.000 casques bleus et absorbe un budget annuel d’un peu plus de 1 milliard de dollars, soit l’une des plus importantes missions de paix de l’ONU dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.