Le président tunisien Essebsi dans un «état de santé critique»

Le président de la Tunisie, Béji Caïd Essebsi, admis d’urgence, jeudi à l’hôpital militaire de Tunis, suite à un grave malaise, se trouve actuellement dans un état «très critique», a annoncé la présidence de la république.

Le président tunisien âgé de 92 ans, avait déjà été hospitalisé une semaine plus tôt, toujours pour un malaise. Il a été «soumis à des examens médicaux», mais son état avait été jugé «stable», d’après une déclaration du conseiller présidentiel, Firas Guefrech, lors d’une intervention télévisée diffusée vendredi par la chaîne privée Al-Hiwar Tounsi.

Une situation qui attise de folles rumeurs dans le pays, notamment sur les réseaux sociaux. Certaines spéculent même sur le décès du chef de l’Etat, acteur de premier plan de la transition après la chute de l’ex-président Zine Ben Ali en 2011.

Béji Caïd Essebsi était devenu trois ans plus tard, le premier président tunisien élu démocratiquement au suffrage universel direct, après l’adoption d’une nouvelle Constitution.

Il a annoncé ce mois-ci qu’il ne serait pas candidat à un deuxième mandat lors de la présidentielle prévue le 17 novembre 2019. Des élections législatives doivent avoir lieu un peu plus tôt, le 6 octobre.

Son hospitalisation intervient au moment où le pays panse encore les plaies d’un double attentat kamikaze perpétré la semaine dernière contre des installations de la Police dans la capitale Tunis. Les explosions ont fait un mort et plusieurs blessés, et ont été revendiquées par le groupe Etat Islamique (EI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.