Abolition de la peine de mort pour terrorisme au Tchad

Les députés de l’Assemblée nationale tchadienne ont voté mardi, à l’unanimité l’abolition de la peine de mort pour les actes de terrorisme, a annoncé mardi, le ministre de la justice Djimet Arabi qui était à l’origine du projet de loi.

Selon le ministre, la mesure votée mardi a pour but «d’harmoniser» la législation contre le terrorisme avec celles de tous les pays du G5 Sahel « qui ne prévoient pas la peine de mort pour les actes du terrorisme ». Pour rappel le G5 Sahel, regroupe la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Pour entrer en vigueur, la mesure doit encore être promulguée par le président Idriss Deby Itno.

En 2016, le Tchad avait adopté une réforme du Code pénal, abrogeant la peine de mort, sauf pour les cas de terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.