Les US forces bientôt opérationnelles à partir du Sénégal

Le Sénégal et les Etats-Unis ont signé lundi à Dakar, un accord pour renforcer leur coopération en matière de défense.

L’accord a été paraphé par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, et l’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar, James P. Zumwalt.

D’après un communiqué de presse de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar, l’accord, qui est à durée indéterminée, vise une relation plus étroite entre les deux armées et fournira la base juridique pour permettre un large éventail d’activités communes liées à la défense, le renforcement stratégique du partenariat de sécurité et la possibilité pour les États-Unis de répondre rapidement et efficacement aux crises émergentes dans la région.

La marge de manœuvre des militaires américains ne se limitera pas qu’au Sénégal. L’accord prévoit aussi leur intervention dans la région ouest-africaine en cas de menace terroriste ou de crise humanitaire majeure.

Le Sénégal servira donc de base logistique pour les opérations des forces armées américaines dans la région. L’armée américaine n’aura pas une base militaire proprement dite dans le pays, mais plutôt un point d’accès permanent à certaines zones stratégiques.

Un tel contrat est le premier signé par les Etats-Unis avec un pays africain, d’après les déclarations des deux parties. Signalons, toutefois, que le Sénégal avait déjà servi en 2014 de base régionale aux militaires américains mobilisés contre l’épidémie d’Ebola. Une plateforme logistique avait été installée à l’aéroport de Dakar pour les interventions américaines en Sierra Léone et au Liberia.

L’ambassadeur des Etats-Unis a indiqué lors de la cérémonie de signature de l’accord que «le Sénégal est l’un de nos plus importants partenaires en Afrique de l’Ouest. Notre engagement commun pour la démocratie, la sécurité et la prospérité constitue le socle de ce partenariat étroit». L’accord signé «prépare le terrain pour une coopération militaire accrue dans les années à venir», a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie sénégalaise a estimé, pour sa part, que cet accord est «très important pour les Forces de défense et de sécurité du Sénégal», promettant que les autorités de son pays feront le nécessaire pour que l’accord soit «adopté par le Conseil des ministres et signé à l’Assemblée nationale pour ratification».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.