Le Rwanda et la Tanzanie signent un accord pour la construction de 400 Km de voie ferrée

Kigali et Dodoma ont conclu un accord portant sur la construction d’une voie ferrée de 400 km entre le Rwanda et la Tanzanie, a annoncé dimanche à Dar es Salaam le chef d’Etat tanzanien, John Magufuli, lors d’un point de presse tenu conjointement avec son homologue rwandais, Paul Kagame, en visite dans le pays.

«Nous nous sommes mis d’accord de construire le plus tôt possible un chemin de fer reliant Isaka (nord de la Tanzanie) à Kigali», a-t-il indiqué, précisant que les travaux devraient débuter courant 2018. L’étude de faisabilité avait déjà été réalisée, toujours selon Magufuli.

Concernant le financement du projet, Magufuli et Kigali seraient d’accord pour rechercher des prêts en vue d’accélérer la construction de la ligne ferroviaire. Ils auraient déjà donné instruction à leurs ministres concernés de se réunir d’ici deux semaines pour se pencher sur les modalités de financement.

La construction de ce chemin de fer s’inscrit dans un projet de développement et de rénovation du rail en Tanzanie à partir du port de Dar es Salaam donnant, sur l’océan Indien. Il devrait  favoriser les échanges commerciaux non seulement avec le Rwanda, pays enclavé qui ne dispose pas de voie ferrée, mais aussi avec les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est.

La visite de Kagame est intervenue dans un contexte où Magufulise démarque dans son pays, en réitérant, samedi 13 janvier, son rejet des appels du parti au pouvoir (Chama Cha Mapinduzi, CCM), à prolonger son quinquennat de deux années supplémentaires.

Le chef de l’Etat rwandais s’était déjà opposé, en août dernier, à ce prolongement de son mandat présidentiel au-delà de la limite constitutionnelle. Elu à la tête du pays en 2015, son mandat actuel expire en 2020.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.