Le président américain Trump affirme être «la personne la moins raciste»

Le président américain Donald Trump a une nouvelle refusé d’être traité de raciste, à la suite de propos injurieux qu’il aurait tenus vis-à-vis d’Haïti, du Salvador et des pays africains, en les traitant de «pays de merde» lors d’une réunion sur l’immigration jeudi à la Maison Blanche.

Il a plutôt déclaré qu’il était «la personne la moins raciste» et s’est dit prêt à conclure un accord pour protéger les migrants mineurs arrivés aux Etats-Unis.

Trump s’emploie à démentir ses propos insultants qui ont provoqué de vives réactions des autorités gouvernementales aux organisations, en passant par de simples citoyens dans les quatre coins du monde. Selon la presse américaine, il aurait qualifié Haïti et plusieurs nations africaines de «pays de merde».

«Je n’ai jamais dit quelque chose d’insultant sur les Haïtiens outre le fait que, et c’est une évidence, Haïti était un pays très pauvre et en difficulté (…).J’ai une relation merveilleuse avec les Haïtiens». «Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur mais ce ne sont pas les mots utilisés», ce sont autant de massages postés sur Twitter par le président Trump.

Mais un sénateur démocrate, Dick Durbin, qui a assisté à la réunion à la Maison Blanche, a affirmé que Donald Trump a utilisé «plusieurs fois» l’expression de «pays de merde». «Il a prononcé ces mots remplis de haine et il les a prononcé plusieurs fois», a-t-il insisté.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.