Niger : le ministre des Affaires étrangères Yacouba claque la porte du gouvernement

Le ministre des Affaires Etrangère du Niger, Ibrahim Yacouba, a démissionné du gouvernement, annonçant, à la même occasion, le retrait de sa formation politique, le Mouvement des Patriotes du Niger (MPN-Kiishin Kassa), de la majorité présidentielle.

Selon un message qu’il a écrit sur son compte Twitter, Yacouba aurait répondu au souhait du président Mahamadou Issoufou. « Le premier ministre vient de me dire que le Président de la République ne souhaite pas vous garder au gouvernement, compte tenue de certaines informations ». « J’ai immédiatement rédigé une lettre de démission dans laquelle j’ai aussi annoncé le retrait de mon parti de la majorité présidentielle », a-t-il précisé.

Sur décision du MPN Kishin Kassa dont Yacouba est le leader, d’autres membres du parti ont emboité le pas de l’ex-chef de la diplomatie, notamment Sani Koubra, ministre de la communication, et Sani Abdourahamane, ministre des Enseignements secondaires.

D’après quelques sources locales, la présidence reprochait à Yacouba de faire preuve de déloyauté et complotait d’ailleurs contre le gouvernement en complicité avec l’opposition, alors qu’il faisait partie de l’équipe gouvernementale.

Pour le concerné, son limogeage serait lié à sa position sur le code électoral (en vue de la présidentielle 2021). « Ce code verrouille le système et créé des conditions dangereuses pour la stabilité de notre pays. Il porte en lui les germes de la contestation. Il n’y aura pas de confiance dans ces élections », a commenté Yacouba.

Cet ex-responsable gouvernemental, candidat à la présidentielle de 2016, avait occupé la cinquième position dans les résultats du premier tour. Au second tour, il avait soutenu son adversaire Issoufou, le président sortant. Un soutien qui lui avait valu le poste de ministre des Affaires étrangères.

L’ex-chef de la diplomatie a été remplacé par Kalla Hankouraou, un membre du parti au pouvoir, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), reconnu comme un proche du chef de l’Etat. Les deux autres ministres ont été également remplacés après un remaniement technique du gouvernement.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.