Maroc-Japon : La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo le prix international GOI Peace 2018

La jeune sœur du Roi du Maroc, la princesse Lalla Hasnaa a reçu vendredi à Tokyo le prix international qu’attribue chaque année la Fondation GOI Peace à des personnalités en guise de récompense pour leur travail ou leur influence au service du développement d’un monde durable et en paix.

Le prix a été remis à la princesse Lalla Hasnaa par Hiroo Saionji, président du conseil d’administration de la Fondation GOI Peace, en présence de hautes personnalités marocaines et nippones et des ambassadeurs de 46 pays étrangers accrédités à Tokyo.

Depuis la création Fondation GOI Peace en 1999, ce prix a été décerné chaque année, à de hautes personnalités comme Mikhaïl Gorbatchev, Bill Gates, Oscar Arias Sánchez ou l’environnementaliste Lester Brown.

La Fondation Goi Peace s’est également assignée pour mission de promouvoir le dialogue et les initiatives pour la paix. Sa philosophie et son action s’appuient notamment sur une « Déclaration pour toute vie sur terre » du mont Fuji qui pose les principes d’une responsabilité globale pour la construction d’un monde paisible et durable au XXIe siècle.

Le prix international GOI Peace 2018, a été décerné la princesse Lalla Hasnaa qui s’est engagée pour toute une vie, à œuvrer pour la protection de l’environnement.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, la présidente de la «Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement», Lalla Hasnaa explique notamment «son intuition de mère au départ de cet engagement, intuition qui fut relayée plus tard par l’action de la Fondation qu’elle préside.

Soulignant par ailleurs, l’ampleur des défis qui s’imposent dans ce domaine, la princesse Lalla Hasna a soutenu que “nous devons inventer un monde différent, solidaire, où la responsabilité de la protection de l’environnement est une responsabilité partagée par tous, un effort égal pour tous”.

Pour conclure, la princesse Lalla Hasna a souligné : “Je suis une enfant d’Al Maghrib, le pays du soleil couchant, et je viens aujourd’hui au pays du soleil levant recevoir ce prix. Entre nos deux pays, le soleil ne se couche jamais. Et j’espère que cette lumière éternelle sera celle d’une paix éternelle que nous dédions, comme ce prix, aux enfants de nos deux pays” le Maroc et le Japon.

 

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.