RDC/Présidentielle : Tshisekedi obtient une reconnaissance internationale

Le nouveau président élu de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, peut désormais se féliciter d’une reconnaissance à l’internationale, après avoir fait l’objet de quelques contestations des résultats provisoires de la CENI, soupçonnés de ne pas être conformes à la vérité des urnes.

Ce revirement est intervenu après la confirmation des résultats du scrutin par la Cour constitutionnelle qui a rejeté le recours du candidat malheureux, Martin Fayulu qui exigeait le recomptage des voix.

L’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA) ont pris acte de la victoire de Tshisekedi, emboitant le pas à la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui s’était déjà exprimée en premier.

L’UE et l’UA ont tenu, mardi à Bruxelles, une réunion ministérielle, à l’issue de laquelle elles ont tenu une conférence de presse conjointe prônant le soutien au président reconnu Tshisekedi par les institutions compétentes congolaises.

«Nous avons pris note de la proclamation de la Cour constitutionnelle», a déclaré Federica Mogherini, responsable de la politique étrangère de l’UE, soulignant que «les Congolais ont exprimé leur volonté de changement».

«La tâche qui attend le nouveau président contient des défis majeurs, dans plusieurs secteurs, sur les plans sécuritaire, social, économique et de gouvernance. Tout cela nécessite que le président soit unificateur ; qu’il engage un dialogue à l’intérieur du pays comme à l’étranger », a-t-elle poursuivi.

De son côté, le ministre rwandais des Affaires étrangères, Richard Sezibera, qui a co-présidé les pourparlers, a indiqué que « l’Union africaine a pris note du fait que les institutions de la RDC ont annoncé un résultat final et reste déterminée à travailler avec la population de la RDC pour continuer à surmonter les défis qui pourraient subsister».

L’opposant Martin Fayulu, qui continue à revendiquer la victoire, n’aura donc pas été entendu après son appel, à l’attention des dirigeants étrangers, de ne pas reconnaître l’élection de son rival Tshisekedi. La prestation de serment du nouveau chef d’Etat devrait avoir lieu ce jeudi 24 janvier.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.