Les banques allemandes Deutsche Bank et Commerzbank envisagent de fusionner

Les deux principales banques d’Allemagne, Deutsche Bank et Commerzbank, ont entamé ce dimanche des négociations en perspective d’une éventuelle fusion, annonce un communiqué diffusé à l’issue d’une réunion des conseils d’administration respectifs des deux établissements bancaires.

Le directoire de Deutsche Bank a décidé d’étudier des options stratégiques revêtues par une éventuelle fusion avec Commerzbank, tout en précisant qu’il n’y a «aucune garantie» de résultat.

Au cas où ces discussions aboutissent, un géant bancaire européen avec 1.800 milliards d’euros d’actifs verra le jour. Deutsche Bank entend désormais examiner les options en voyant si elles contribueront au renforcement de la croissance et de la rentabilité de la banque.

A signaler que cette banque est confrontée à d’énormes difficultés depuis la crise financière et n’a enregistré qu’un faible bénéfice net en 2018, à la suite de trois exercices marqués par d’importantes pertes sur fond de recettes en baisse et de milliards d’amendes en raison de problèmes judiciaires.

Comme si cela ne suffisait pas, le premier trimestre de cette année, qui est généralement le plus favorable, est peu prometteur suite au ralentissement de l’économie allemande.

Rappelons qu’en 2016, le Fonds Monétaire International (FMI) avait traité Deutsche Bank de risque financier majeur à cause de ses rapports avec les autres banques.

Le gouvernement allemand craint qu’une récession ou une forte amende supplémentaire aux Etats-Unis par exemple ne nuise à la restructuration de cette banque.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.