Burkina Faso : Un pro-Compaoré investi candidat à la présidentielle de 2020

L’élection présidentielle de 2020 au Burkina Faso, est déjà au cœur des activités des formations politique, notamment de l’Alliance pour la démocratie et la fédération – Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), qui vient de désigner son candidat pour cette course au fauteuil présidentiel.
C’est le prédisent du parti ADF-RDA, Gilbert Noël Ouédraogo, qui a été investi candidat, lors d’un congrès à Bobo Dioulasso. Son parti était le principal allié du régime de l’ex-président Blaise Compaoré, renversé en 2014 après 27 ans au pouvoir.
Il a accepté le choix porté sur lui, et promis de se «battre», malgré «la gravité du moment, l’importance de l’acte et le poids de la responsabilité».
Ancien parti unique au pouvoir, l’ADF-RDA n’avait plus présenté de candidat à une élection présidentielle depuis le retour du Burkina à l’ère démocratique dans les années 90.
Devenu la deuxième force politique du pays au début des années 2000, le parti avait rallié le pouvoir en soutenant la candidature de Blaise Compaoré à la présidentielle de 2005 puis en 2010.
Noël Ouédraogo a été plusieurs fois ministre au Burkina Faso. En 2014, il avait appelé les députés de son parti à voter pour la modification de l’article 37 de la Constitution, qui devait permettre à Blaise Compaoré de se maintenir au pouvoir, mais ce dernier a été finalement renversé par une insurrection populaire le 31 octobre 2014.
Le président de l’ADF-RDA a tenté de se présenter à la présidentielle de 2015, organisée après un an de transition, mais sa candidature avait été rejetée en vertu d’une loi excluant les proches de Compaoré ayant soutenu la modification de la Constitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.