La Banque mondiale débloque 1,7 milliard de dollars pour des projets en Tanzanie

Les autorités tanzaniennes ont annoncé le week-end dernier, la conclusion d’un accord de financement d’un montant de 1,7 milliard de dollars avec la Banque mondiale pour soutenir des investissements destinés à l’amélioration des réseaux routiers, ferroviaires et électriques en Tanzanie.

L’accord de financement a été signé lors d’une rencontre entre le ministre tanzanien des Finances et de la Planification, Philip Mpango et le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghalem, à Washington.

Selon le ministère des finances qui a livré l’information, les projets à financer entrent dans le cadre de l’exercice 2019-2020, précisant que l’accord de financement contient des subventions et des prêts à faible taux d’intérêt, notamment deux prêts de 400 millions de dollars pour l’éducation et de 300 millions de dollars pour un programme de réduction de la pauvreté. Une partie des fonds de la Banque financera des projets d’infrastructure comme les routes.

La Banque mondiale intervient depuis des années en Tanzanie, en appuyant plusieurs projets de développement. Il y a quelques mois, l’institution de Bretton Woods avait suspendu son aide de 300 millions de dollars en faveur de la Tanzanie, après que ses autorités aient interdit aux filles enceintes l’accès à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.