AfreximBank accorde un prêt de 500 millions $ au Soudan du Sud

La Banque africaine d’import-export «AfreximBank» spécialisée dans la promotion du commerce intra-africain, a décidé d’accorder une facilité de financement de 500 millions de dollars au gouvernement du Soudan du Sud, a annoncé le président de la banque africaine, Benedict Oramah.

Cette enveloppe financière permettra aux autorités sud-soudanaises de financer des projets à impact rapide ainsi que des services de conseil dans les domaines du transport, de l’énergie, de l’infrastructure et de l’agriculture.

«Nous voulons aider le Soudan du Sud à réaliser les investissements nécessaires pour se développer» a déclaré Benedict Oramah, ajoutant que «nous constatons que le pays commence à renaître de ses cendres et à offrir des opportunités à ses habitants». «Afreximbank soutiendra ceux qui veulent aller au Soudan du Sud», a-t-il promis.

«Le gouvernement du Soudan du Sud croit fermement au pouvoir de l’entreprise privée pour stimuler la croissance économique et assurer le développement socio-économique» du pays, a commenté à l’occasion, le ministre sud-soudanais des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nhial Deng Nhial, tout en se réjouissant de l’aide apporté par Afreximbank.

Il a, par ailleurs, souligné que le Roadshow est une occasion en or d’attirer l’attention des partenaires et des investisseurs sur les opportunités d’investissement qu’offre le Soudan du Sud.

«Nous vous invitons à venir jeter un coup d’œil sur ce qui sera la plus récente réussite de l’Afrique», a laissé entendre Nhial Deng Nhial, confiant que son invitation aura retenu certaines attentions.

A signaler que cette nouvelle facilité de 500 millions $ vient s’ajouter à une précédente facilité de 200 millions de dollars fournie au cours des deux dernières années, par la Afreximbank au gouvernement de Juba.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

10 − 5 =