L’aéroport libyen de Mitiga reprend le trafic aérien de jour

Les autorités aéroportuaires de la Libye ont annoncé hier lundi, la reprise dans la journée du trafic aérien sur l’aéroport international de Mitiga, où le trafic avait été limité aux seuls vols nocturnes depuis le 8 avril «pour des raisons de sécurité» après des bombardements.

L’annonce, confirmée par l’aéroport sur sa page Facebook, devrait soulager énormément de voyageurs. Ancienne plateforme militaire située à l’est de Tripoli, l’aéroport de Mitiga est le seul aéroport fonctionnel de la capitale libyenne. Il est utilisé pour le trafic civil en remplacement de l’aéroport international de Tripoli, gravement endommagé en 2014 par des combats.

L’aéroport de Mitiga avait été lui-même la cible le 8 avril d’un raid aérien revendiqué par l’Armée nationale libyenne (ANL), du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen.

Ces bombardements avaient contraint les autorités aéroportuaires à restreindre le trafic de l’aéroport aux vols nocturnes, entre 15h00 et 06h00 GMT. Le trafic aérien dans cet aéroport avait même été interrompu durant quelques heures dans la nuit de samedi à dimanche après de nouveaux raids.

Le maréchal Haftar a lancé le 4 avril une offensive en vue de s’emparer de Tripoli, siège du Gouvernement d’union nationale (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj, le seul reconnu par la communauté internationale.

Les combats entre l’ANL et les forces loyales au GNA se poursuivent et se concentrent depuis deux semaines au sud de Tripoli. Mais après une progression rapide, l’ANL piétine depuis plusieurs jours aux portes de la capitale, où elle fait face à une résistance farouche des forces du GNA, appuyées par des renforts venus d’autres villes de l’ouest de la Libye et des milices armées.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.