Libye : le maréchal Haftar harangue ses troupes

Le maréchal Khalifa Haftar a demandé dimanche dans la soirée à son Armée Nationale Libyenne (ANL) autoproclamée d’ « infliger une leçon encore plus dure » aux troupes qui défendent Tripoli et le gouvernement libyen d’union nationale à l’occasion du ramadan. Depuis le mois dernier, l’homme fort de l’est libyen s’est lancé à la conquête de la capitale.

Après être très vite arrivées aux portes de Tripoli, les forces du maréchal Haftar y demeurent bloquées en raison de la résistance des forces loyales au GNA, dont font partie les milices de la ville de Misrata. Depuis plus d’un mois, des affrontements ont lieu dans la banlieue sud de Tripoli et au sud de la capitale.

Le maréchal Haftar a fait, de manière officielle, des recommandations à ses forces dans un message lu par le porte-parole de l’ANL, le général Ahmed al-Mesmari, et relayé tard dans la soirée, juste quelques heures avant le début « du mois béni du ramadan, le mois du jihad », la guerre sainte.

« Officiers et soldats de nos forces armées et des forces auxiliaires, je vous salue en ces glorieux jours et vous appelle à infliger à l’ennemi, avec votre force et votre détermination, une leçon plus dure et plus grande encore que les précédentes, comme nous savons que vous pouvez le faire, jusqu’à ce que vous le déraciniez de notre pays bien-aimé ».

Depuis le 4 avril, ces affrontements ont fait au moins 392 morts, 1 936 blessés et plus de 55 000 déplacés, d’après les statistiques des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.