Production aurifère : Le Ghana détrône l’Afrique du Sud

Le Ghana, autrefois appelé «Gold Coast» (Côte de l’or), est désormais le premier producteur d’or en Afrique, selon le dernier rapport de la Banque Mondiale, intitulé «Commodity Markets Outlook».

Le texte indique que pour l’année 2018, la production aurifère du Ghana a atteint les 158 tonnes, soit une hausse de 15,3% en glissement annuel. Une performance due, selon la Banque Mondiale, au démarrage en 2018 de l’exploitation des mines Wassa et Prestea, appartenant à la Golden Star Resources.

Ce chiffre permet au Ghana de surclasser l’Afrique du Sud, dont la production d’or est en régression depuis plusieurs années (142 tonnes en 2016, contre 119 tonnes en 2018).

Avec l’épuisement des réserves aurifères et les nombreux problèmes que vivent les mineurs, l’Afrique du Sud a dégringolé dans le classement, se plaçant désormais à la 3ème place du continent, derrière le Soudan, lit-on dans le rapport. Le Mali, la Guinée et le Burkina Faso sont respectivement 4ème, 5ème et 6ème.

Parallèlement à cette performance dans le secteur aurifère, le pays de nana Akufo-Addo vient de mettre en circulation de nouvelles coupures actualisées de billets de la monnaie nationale, le Cedi, dotés d’une sécurité renforcée par rapport à l’évolution de la technologie.

Selon la Banque du Ghana (BoG), les nouvelles caractéristiques des nouveaux billets visent à réduire la contrefaçon et sont des caractéristiques modernes, plus sûres et durables.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.