Le gouvernement allemand s’apprête à instaurer un «impôt mosquée»

Le gouvernement allemand s’apprête à mettre en place un impôt religieux de sorte à éviter que des fonds provenant d’organisations salafistes ou d’autres pays financent les mosquées en Allemagne où existe déjà un impôt pour les Chrétiens.

En Allemagne, beaucoup de citoyens s’inquiètent des financements étrangers provenant de Turquie ou d’organisations salafistes au profit des lieux de culte musulmans, d’où l’idée de mettre en place un impôt religieux pour les mosquées devient de plus en plus populaire.

L’exécutif allemand a estimé que « l’impôt mosquée », comme l’appelle la presse, est une «voie possible» pour financer ces lieux de culte, en le percevant au sein de la communauté musulmane.

A propos, le journal Bild a évoqué dimanche une réponse écrite du gouvernement à une question de parlementaires à ce sujet. Il serait question d’une extension à la religion musulmane d’un impôt religieux qui est, présentement, perçu auprès des chrétiens d’Allemagne, à hauteur de près de 8 % du montant annuel de leurs impôts sur le revenu.

Actuellement, il y a environ 5 millions de musulmans en Allemagne, soit près de 6 % de la population totale.

Néanmoins, le gouvernement allemand pense que l’initiative doit revenir aux Etats régionaux allemands, dont le mandat comporte notamment les questions relatives aux cultes.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.