Gabon : Suspension de tous les trains après une collusion ayant fait trois morts

Selon un communiqué rendu public hier, la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), un télescopage entre deux trains de marchandises dans la nuit de samedi à dimanche a coûté la vie à trois personnes dont un conducteur de train et son adjoint.

L’accident s’est produit à mi-parcours entre Owendo (périphérie de Libreville) et Franceville au sud-est du Gabon. Le train parti d’Owendo s’est engagé sans autorisation sur l’unique voie ferrée alors qu’un autre train était déjà en circulation, ce qui a provoqué la collusion. L’un des trains transportait des billes de bois alors que le second était chargé des matériaux de construction. Après l’annonce de la STRAG, tous les trains de voyageurs en partance de Franceville au sud-est du pays pour Owendo et vice-versa ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. La SETRAG n’a pas annoncé la date de la reprise du trafic.

Selon la STRAG, «aux dires des résultats des premières observations, une erreur humaine serait à l’origine de ce dramatique accident, l’équipe de conduite de l’un des trains s’étant engagée sans autorisation». Le Transgabonais a été construit entre les années 1970 et 1980 ; il est long de 610 km, et relie la capitale gabonaise à la province du Haut-Ogooué riche en minerai de manganèse.

Outre l’évacuation du manganèse, le Transgabonais permet de transporter vers les centres urbains de transformation le bois exploité le long de la voie ferrée. L’entretien et la gestion du Transgabonais ont été confiés à une société privée française.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.