Le Burkina Faso construit sa quinzième mine d’or

Le Premier Ministre burkinabé, Christophe Joseph Marie Dabiré, a lancé, vendredi 24 mai, les travaux de construction de la mine d’or de Bomboré, dans la région du Plateau Central, deux semaines après la pose de la première pierre de l’aménagement de la mine d’or de Sanbrado.

La mine d’or industrielle de Bomboré qui couvre une superficie de 25 km2, exploitée par la société canadienne Orezone Bomboré SA, devra produire plus de 31 tonnes d’or brut pour une durée d’exploitation d’environ 12 ans. L’entrée en production et la coulée du premier lingot sont attendues avant fin 2020.

L’Etat prévoit, avec cette mine, la création de 700 emplois au cours de la phase de construction qui durera 21 mois, et 620 emplois directs permanents pendant la période d’exploitation (avec environ 90% de nationaux).

En termes d’impôts et de taxes, la mine devrait générer un montant de 144 milliards de francs CFA au profit du Budget de l’Etat, ce qui renforcera la contribution du secteur des mines à l’économie nationale.

Le chef d’Etat Roch Marc Christian Kaboré a l’ambition de faire des mines « un sous-secteur compétitif et un levier important de développement socio-économique durable du Burkina Faso », d’ici à l’horizon 2026, à s’en tenir aux propos du Premier ministre Dabiré.

Ce chef de gouvernement s’est dit satisfait du fait que la « destination Burkina » continue de séduire les investisseurs. « Nous constatons que, malgré les difficultés que notre pays connaît, notamment les problèmes de sécurité, il y a des partenaires, des pays amis qui continuent de nous faire confiance et qui viennent investir dans notre pays. C’est un bon signe pour le Burkina Faso », a-t-il déclaré.

Le PDG d’Orezone Bomboré S.A, Jean-Marie André Baya a, entre autres, salué l’excellente collaboration des populations locales, et indiqué que son entreprise est « respectueuse des communautés et de la nature. Sans respect, on ne peut progresser, on ne fait que détruire. Or, chez Orezone, nous sommes des bâtisseurs et non des destructeurs ».

 

Le Burkina dispose en tout de quatorze mines d’or et d’une mine de zinc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.