L’Observatoire africain des migrations siègera à rabat au Maroc

La Chambre des représentants au Maroc a approuvé, ce mardi 28 mai, le projet de loi n° 01.19 portant sur l’accord relatif à l’établissement, à Rabat, du siège de l’Observatoire africain des migrations. L’accord avait été signé le 10 décembre 2018 à Marrakech, entre le gouvernement du Royaume du Maroc et l’Union africaine (UA).

La mise en place de cette institution à Rabat est une proposition du roi Mohammed VI, faite lors du 30e Sommet de l’UA dans le cadre de l’Agenda africain pour la migration.

La Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, a affirmé, devant les parlementaires que « cet accord reflète le rôle avant-gardiste du Maroc aux niveaux régional et international en matière de migration, en harmonie avec la qualité de leader africain sur cette question que l’Union africaine a accordé à SM le Roi Mohammed VI ».

L’Observatoire africain des migrations aura pour mission de collecter les informations et de développer leur échange ainsi que de faciliter la coordination entre les pays africains sur la question migratoire. Il devrait faciliter la création des synergies avec les initiatives africaines relatives à la question de la migration à travers l’échange d’informations dans l’objectif de relever les défis inhérents aux flux migratoires en Afrique.

La structure permettra également de lutter contre les statistiques erronées en matière de migration dans le continent. Grâce à ses analyses sur ce phénomène, des données précises et fiables pourront ainsi être obtenus. Ces données manquent cruellement, selon l’Unicef qui estime que leur absence limite le déploiement d’activités de protection des enfants par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.