Maroc : 55 millions d’euros pour l’insertion économique des jeunes de la région Marrakech-Safi

Un accord de financement a été signé ce jeudi 30 mai entre la Banque mondiale et le Maroc. Il s’agit d’un prêt de 55 millions d’euros que l’institution de Bretton Woods a accordé au Royaume pour financer le projet de l’insertion économique des jeunes au Maroc pour la région Marrakech-Safi.

La convention a été signée par le ministre marocain de l’économie et des finances, Mohamed Benchaaboun, et la directrice du département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale, Marie Françoise Marie-Nelly.

Le projet « Soutenir l’insertion économique des jeunes au Maroc » vise principalement l’amélioration de l’accès des jeunes à des opportunités économiques dans la région de Marrakech-Safi, indique le ministère marocain dans un communiqué. Ce projet s’articule autour de trois composantes à savoir la promotion de l’employabilité et l’insertion économique des jeunes, à travers la mise en place d’un réseau régional d’Espaces d’emploi des jeunes (EEJ) dans les sept provinces et la préfecture de la région et l’organisation des formations d’insertion professionnelle au profit de 19.000 jeunes, précise la même source.

La première composante prévoit le développement de l’écosystème entrepreneurial et le soutien à la création d’opportunités d’entreprenariat pour les jeunes dans les domaines aux chaînes de valeur à fort potentiel d’emploi. Ceci se fera à travers la mise en place d’un réseau régional de centres d’appui à l’entrepreneuriat et au développement économique local, lit-on dans le texte ministériel.

La deuxième composante consiste en la mise en œuvre de deux programmes régionaux d’entrepreneuriat au profit de 25.000 jeunes avec la création de 1.500 entreprises et d’appui au profit des micros, très petites, petites et moyennes entreprises et des coopératives intégrées dans des chaînes de valeur et activités économiques locales ayant un potentiel de croissance et de création d’emplois dans la région.

Quant à la troisième et dernière composante, elle concerne le renforcement des capacités des institutions et de mise en œuvre du projet. Cet accord de prêt s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique 2019-2024 entre le Maroc et la Banque mondiale.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.