Capgemini ouvre deux centres de formation digitale en Inde

Le groupe de conseil et des services informatiques «Capgemini» a annoncé l’ouverture de deux Digital Academies en Inde, à Pune et à Mumbai, pour soutenir les populations marginalisées.

Le centre résidentiel de Pune sera réservé aux femmes, alors que celui, non résidentiel, de Mumbai sera mixte. Leur mission principale sera de former 100 jeunes sans emploi (50 dans chaque centre) pour qu’ils acquièrent les compétences de demain.

Les formations techniques porteront sur la programmation et le développement Web, tout en veillant à conférer aux apprenants les aptitudes qui leur permettraient de décrocher un emploi. Chaque programme comprend environ 500 heures.

Au terme de la formation, les participants qui auront réussi recevront un diplôme certifié par Capgemini et ses partenaires. L’objectif est de diplômer 1 400 personnes d’ici 2020.

Avec ces centres de formation, Capgemini cherche à combler le fossé digital dans le pays. Les cibles de ces centres sont les jeunes issus de milieux défavorisés sans emploi, ne suivant aucune formation, ainsi que les chômeurs de longue durée, les citoyens handicapés et les personnes dans une situation transitoire, comme les réfugiés.

Le groupe s’est associé à Simplon pour créer son réseau de Digital Academies en Inde dans le cadre de son initiative d’inclusion digitale mondiale.

Capgemini compte aujourd’hui huit établissements à travers le monde et a déjà lancé des initiatives d’inclusion digitale similaires au Maroc, en Amérique du Nord, en Espagne, au pays-Bas et au Royaume-Uni.

Le groupe est le sixième mondial et premier européen dans le domaine des services informatiques. Son activité, qui génère 13,2 milliards d’euros, se répartit en 4 métiers, à savoir les services de conseils (6%), les services de technologie et d’ingénierie (15%), les services applicatifs ou le digital et cloud (64%) et les services d’infogérance (15%).

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.