Washington demande à Bruxelles de participer à la sécurisation du détroit d’Ormuz

Le gouvernement américain a formellement demandé à la Belgique de prendre part à une mission maritime de sécurisation du détroit d’Ormuz, lieu de tensions entre Washington et Téhéran.

Les Etats-Unis ont demandé à leurs alliés, d’abord de manière informelle le mois dernier, de participer à cette opération de sécurisation des voies maritimes internationales potentiellement menacées par l’Iran dans le Golfe persique.

«Maintenant, il y a des démarches plus formelles», a confié une source à l’agence Belga, sans indiquer s’il était bel et bien question d’un navire de guerre, comme l’avaient rapporté d’autres sources de presse.

De son côté, le président de la commission de défense de la Chambre des représentants belge, Peter Buysrogge a confirmé cette requête, précisant qu’elle était parvenue à Bruxelles via des canaux diplomatiques le 19 juillet dernier, d’après des informations qu’il a reçues du ministre belge de la Défense et des Affaires étrangères, Didier Reynders.

La commission a entendu le chef de la diplomatie belge le jeudi 18 juillet dernier. Ainsi, son responsable estime qu’en ce moment-là, « le ministre n’avait pas encore connaissance» de cette sollicitation.

De l’avis de M. Buysrogge, un gouvernement en affaires courantes ne peut pas répondre à cette demande sans le feu vert du parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.