L’Algérie annonce une hausse de la TVA

Le gouvernement algérien a inscrit dans le projet de loi de finances pour l’exercice 2020, une hausse de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) devant passer de 19 à 20%.

«La taxe sur la valeur ajoutée est une taxe générale sur la consommation. Son produit alimente aussi bien le Budget de l’État, à hauteur de 80 % environ, que les budgets des communes, à hauteur de 20 % environ», explique l’avant-projet de loi de Finances.

«Afin d’améliorer la situation financière des budgets en question, précise le texte, il est proposé, par la présente mesure, de relever le taux normal de la TVA d’1 point».

Toujours parlant de taxe, Alger prévoit aussi d’imposer une nouvelle taxe sur les véhicules des émigrés et autres non-résidents voyageant en Algérie, l’objectif étant de diminuer le déficit budgétaire de l’état.

Cette taxe, qui est de 6000 Da, sera payée par les automobilistes au niveau des services des douanes avant la délivrance du titre de passage au poste frontière, informe-t-on.

«Les non-résidents entrant en Algérie avec un véhicule bénéficient de la subvention accordée aux carburants lors de leur séjour en Algérie ainsi que l’utilisation des infrastructures routières (sans péage ni paiement de vignette automobile. De ce fait, une telle taxe constitue une source supplémentaire pour le Trésor public d’une part et une compensation de ladite subvention d’autre part», lit-on dans le texte de l’avant-projet de loi de Finances.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.