Cote d’Ivoire : augmentation du nombre de bénéficiaires d’un projet de lutte contre la pauvreté

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi, l’augmentation du nombre de bénéficiaires du projet des filets sociaux productifs, une opération qui lutte contre l’extrême pauvreté dans le pays en octroyant une allocation trimestrielle de 36 000 FCFA aux ménages le plus défavorisés du pays.
Le Conseil des ministres a adopté un décret portant ratification d’un accord de prêt d’un montant de 58,4 milliards FCFA conclu le 23 juillet 2019 entre l’Association internationale de développement et la République de Côte d’Ivoire en vue du financement du projet de protection sociale.
Ce financement supplémentaire vise à augmenter le nombre de bénéficiaires du projet des filets sociaux productifs», a annoncé Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement.
« Ce financement permettra à un plus grand nombre de ménages pauvres de bénéficier de transferts monétaires numériques afin d’accroître leurs revenus et de mettre en place des services de protection sociale », a ajouté M. Touré sans préciser le nombre de ménages qui bénéficieront de ce projet grâce à ce financement supplémentaire.
Auparavant, M. Touré qui est par ailleurs, le ministre de la Communication et des médias, a indiqué que le financement initial du projet des filets sociaux productifs est de 30 milliards FCFA financé par la Banque mondiale.
Le projet filets sociaux productifs est une initiative du gouvernement ivoirien avec l’appui technique et financier de la banque mondiale. Ce projet consiste à octroyer gracieusement jusqu’en 2020, une allocation trimestrielle de 36.000 FCFA aux ménages identifiés comme les plus pauvres du pays.
Les bénéficiaires sont des ménages «extrêmement pauvres » ayant des enfants de 0 à 15 ans ou des femmes enceintes en milieu rural. « L’objectif du développement du projet, est de fournir des transferts monétaires aux ménages ciblés parmi les plus pauvres et développer les fondements d’un système de filets sociaux », avait récemment expliqué le Coordonnateur le projet, Kipéya Koné.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.