Algérie : Une hausse des taxes sur le Tabac et les importations prévue par le PLF 2020

Le ministre algérien des finances, Mohamed Loukal, a présenté ce lundi à Alger, devant la commission des finances de l’Assemblée populaire nationale (APN), le projet  de loi de finance 2020 (PLF 2020).

Dans le texte présenté, le gouvernement algérien compte procéder à l’augmentation de quelques taxes qui toucheront notamment le tabac et les importations.

Dans sa présentation, le ministre a indiqué que la loi de finances prévoit l’augmentation de plusieurs taxes pour contribuer à l’équilibre de différentes caisses.

« La première porte sur la contribution de solidarité appliquée aux importations, qui passera de 1% à 2%, une taxe qui sera affectée à la Caisse nationale des pensions», a fait savoir Loukal qui a de même annonce une augmentation de la taxe sur le tabac qui passera de 11 à 17 dinars algériens et qui sera versée dans la Caisse nationale de sécurité sociale.

Deux autres taxes de 1.500 dinars et de 3.000 dinars seront prélevée sur les véhicules. C’est aussi le cas de la taxe (droit de timbre) imposée aux Algériens se rendant en Tunisie par route qui devrait passer de 500 à 1000 dinars. Cette augmentation concerne aussi les autres pays frontaliers accessibles par la voie terrestre, a ajouté le ministre précisant que le montant de cette taxe de 500 DA n’a pas fait l’objet de révision depuis l’année 2000.

S’agissant des autres mesures, le ministre des finances a souligné que le PLF 2020 prévoit également un financement externe et l’élargissement de l’assiette fiscale en renforçant les impôts et le patrimoine immobilier.

L’objectif des nouveautés et réformes introduites dans le PLF 2020, a-t-il expliqué, est de financer l’économie et soutenir son développement et sa diversification en dehors des hydrocarbures afin de pouvoir accroître le rendement et surtout permettre aux pouvoirs publics de statuer sur son évolution réelle, notamment, pour ce qui se rapporte, aux institutions financières et aux banques publiques.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.