L’Egypte et le Qatar sur la voie de l’apaisement

Le Qatar et l’Egypte semblent s’être engagés sur la voie de l’apaisement en signant ce samedi un nouvel acte de rapprochement après plus d’un an et demi de tension politique et diplomatique à tous les nouveaux.

Les autorités de Doha ont exprimé leur plein soutien à l’Egypte à l’occasion rencontre samedi au Caire, d’un émissaire qatari avec le président égyptien, Abdel Fatah Al Sissi.

Dans un communiqué publié au terme de cette entrevue, le cabinet de l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, a fait savoir que la sécurité de l’Egypte était importante pour la sécurité du Qatar, ajoutant que les deux pays étaient liés par de profonds liens fraternels.

Les relations entre les deux pays arabes s’étaient dégradées après la destitution en juillet 2013, du premier président démocratiquement élu en Egypte, Mohamed Morsi, issu de la puissante confrérie des Frères Musulmans qui recevait jusqu’à récemment l’appui des autorités qataries.

L’émissaire qatari, précise le communiqué, a été envoyé au Caire à l’initiative de Cheikh Tamim qui a voulu ainsi remercier l’Arabie Saoudite pour ses sincères efforts en vue de renforcer la solidarité arabe.

A l’issue de cette rencontre, le Caire a également affirmé vouloir aller de l’avant dans sa relation avec le Qatar.

De son côté, Ryad a confirmé dans un communiqué que cette rencontre du Caire faisait suite à une médiation saoudienne pour la réconciliation entre les deux pays.

Le roi Abdallah d’Arabaie Saoudite a appelé dans ce sens l’Egypte et le Qatar à consolider leurs relations et à surmonter les causes de leurs différends.

Une première ouverture de l’Emirat avec l’Egypte vers la réconciliation, s’était esquissée début décembre. Le Qatar avait en effet rallié lors d’un sommet à Doha, les autres monarchies du Golfe dans leur soutien à l’Egypte du président Abdel Fatah Al Sissi.

La fin de la brouille entre Doha et Le Caire pourrait signifier un coup dur aux Frères musulmans et au Hamas palestinien qui étaient jusqu’à présent soutenus par la monarchie pétrolière de Cheikh Tamim.

A propos de Le Caire © 2014 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.