Tunisie : Au moins 26 morts dans la chute d’un bus de touristes dans un ravin

Au moins 26 jeunes adultes ont trouvé la mort et 17 autres blessés dimanche, dans la chute accidentelle d’un autocar dans un ravin, dans une région du nord-ouest de la Tunisie, prisée pour ses montagnes.

Le  bus de tourisme transportait au total 43 personnes, toutes de nationalité tunisienne, se rendait de Tunis, la capitale, vers la région montagneuse d’Aïn Draham avant de finir son parcours au fond d’un ravin, tuant 26 personnes et en blessant 17 autres, selon un nouveau bilan rendu public dimanche soir, par le ministère de la Santé.

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi a présenté ses condoléances aux familles des victimes, évoquant un «accident malheureux dans une zone difficile». Selon le ministre, le bus est sorti de la route et a chuté dans «un mauvais virage», où ont déjà eu lieu plusieurs accidents mortels.

Des images de l’accident ont été publiées sur des sites internet de radios privées et largement partagées sur les réseaux sociaux. La région montagneuse d’Aïn Draham, proche de la frontière algérienne, est un lieu de villégiature apprécié des Tunisiens. Nombre d’infrastructures y sont toutefois déficientes, avec notamment des routes mal entretenues.

Le taux de mortalité sur les routes de la Tunisie est le plus élevé en Afrique du Nord après la Libye, avec 24,40 morts pour 100.000 habitants, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Fin avril 2019, 12 personnes dont sept femmes transportées à l’arrière d’une camionnette avaient péri dans un accident de la route à Sabala, dans la région de Sidi au centre de la Tunisie.

Fin août 2016, au moins 16 personnes étaient mortes et 85 autres ont été blessées à Kasserine (centre-ouest) lorsqu’un camion semi-remorque, dont les freins avaient cédé était entré, en collision avec un bus de transport public et une quinzaine de voitures.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.