Soudan: 23 morts dans l’incendie d’une usine au nord de Khartoum

Au moins 23 personnes sont mortes et plus de 130 autres ont été blessées mardi dans l’incendie d’une usine du nord de Khartoum, provoqué par l’explosion d’un camion-citerne contenant du gaz, a indiqué le gouvernement soudanais.

L’ambassade indienne à Khartoum a indiqué sur son site que 50 ressortissants indiens étaient employés dans l’usine et que certains d’entre eux figurent parmi les victimes, sans fournir de détails.

Les blessés ont été transportés vers plusieurs hôpitaux et des médecins  qui ne travaillaient pas ont été appelés en renfort, selon un comité de médecins constitué dans le cadre du mouvement de contestation ayant secoué le Soudan de décembre 2018 à août 2019.

Il manquait du matériel de sécurité dans l’usine et «des produits inflammables mal rangés, ce qui ont permis la propagation du feu», a indiqué le gouvernement, précisant qu’une enquête avait été ouverte.

Les accidents de ce type dû au non-respect des mesures de sécurité sont très fréquents en Afrique.

En Mai dernier, au moins soixante personnes ont été tuées et une quarantaine d’autres blessées dans l’explosion d’un camion-citerne à Niamey, au Niger.

Selon l’enquête de la police judiciaire (PJ), une défaillance technique est à l’origine du renversement du camion qui transportait 50.000 litres d’essence et avait quitté la semaine dernière la Soraz (Société de raffinage de Zinder) dans le centre-sud du pays, à 1000 kilomètres de la capitale.

Avant l’explosion, les habitants qui pompaient l’essence de la citerne renversée, ont « refusé » d’obtempérer aux forces de l’ordre qui voulaient les tenir à distance du danger et «les pompiers ont même été caillassés», selon les autorités ce qui sodlé par le lourd bilan des victimes.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

12 + 4 =