Le Zimbabwe prévoit une subvention de 133 millions $ pour le maïs

Le gouvernement du Zimbabwe déboursera en 2020, la somme de 133 millions de dollars américains à titre de subvention du maïs, principale denrée alimentaire de base du pays.

Dans une déclaration, le président Emmerson Mnangagwa a expliqué que cette décision devrait permettre de soulager les populations les plus vulnérables dans un contexte de crise économique.

Cela signifie concrètement que l’Office de commercialisation des céréales (GMB) continuera à acheter les céréales auprès des producteurs et à les livrer à un prix subventionné aux meuniers.

Cet appui financier pourrait également être étendu à d’autres denrées, ultérieurement a indiqué Mthuli Ncube, ministre zimbabwéen des Finances.

Cette nouvelle décision intervient quelques semaines après l’annonce par l’exécutif zimbabwéen du maintien des subventions céréalières afin de permettre à la population d’accéder aux produits de première nécessité.

Il est à noter qu’en septembre dernier, le Zimbabwe a conclu un accord portant sur l’importation de l’Afrique du Sud de 150.000 tonnes de maïs blanc non transgénique, pour couvrir les besoins de sa population. Alors que sa récolte de maïs devrait chuter de 54% en 2019/2020, le Zimbabwe envisage d’importer jusqu’à 800.000 tonnes de la céréale.

Alors que le pays traverse une grave sécheresse qui a fait fondre sa récolte de maïs de plus de moitié cette saison, environ 5,5 millions de ses habitants sont en situation d’insécurité alimentaire, d’après les estimations de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.