Le polisario accablé: Ouverture à Laâyoune de consulats de la RCA et de Sao Tomé-et-Principe 

Les revers se poursuivent pour le polisario avec l’ouverture, jeudi par la République centrafricaine et la République de Sao Tomé-et-Principe, de leurs consulats dans la ville de Laâyoune, au Sahara marocain.

L’ouverture du consulat général de la RCA a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue centrafricaine Sylvie Baïpo-Temon.

Plus tôt dans la matinée, Nasser Bourita avait présidé avec son homologue santoméenne, Elsa Teixeira de Barros Pinto, l’ouverture du consulat général de Sao Tomé-et-Principe à Laâyoune. 

Au total, cinq représentations diplomatiques ont été  inaugurées à Laâyoune, après le consulat honoraire de la Côte d’Ivoire, ouvert en juin dernier, le consulat général de l’Union des Comores, qui a été inauguré en décembre, ainsi que le consulat général du Gabon, inauguré la semaine dernière.

La Guinée avait inauguré le 17 janvier, un consulat général dans l’autre grande ville du Sahara, Dakhla, en présence du chef de la diplomatie guinéenne, Mamadi Touré. 

Cette dynamique diplomatique des pays africains dans les villes du Sahara marocain en soutien à l’intégrité territoriale du Maroc, a provoqué une levée de boucliers de la part du polisario et de l’Algérie, qui a vivement critiqué ces décisions de pays africains souverains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.