L’OCP appuie le Togo dans son projet de caractérisation des sols

La 12ème édition du «Forum national du paysan Togolais» (FNPT) s’est ouverte ce jeudi 23 janvier à Kara, dans le nord du Togo, pour débattre de la problématique de l’agriculture qui constitue un poumon de l’économie togolaise.

Organisé sous le thème central : «Plan d’urgence du gouvernement pour la transformation agricole au Togo », le FNPT 2020 qui a pour slogan «L’agriculture n’est pas seulement un travail, c’est un mode de vie», s’articule principalement autour de la thématique de la transformation agricole.

Pour le ministre togolais de l’agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka, il est temps de finir avec l’agriculture de subsistance, assurant que «le secteur agricole reste et demeure le principal levier de relance de l’économie togolaise, du maintien de la sécurité alimentaire». A la même occasion, il a appelé le secteur privé, à s’investir davantage dans la transformation locale en vue de réduire le déficit de la balance commerciale du pays.

Au cours de la première journée, le ministère de l’agriculture a présenté la plateforme de caractérisation des sols togolais. Il s’agit d’un projet porté par l’Institut togolais de recherche agricole (ITRA) appuyé par la Fondation OCP (Office chérifien des phosphates) et de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

«Cette plateforme va permettre aux décideurs et opérateurs du secteur agricole togolais d’utiliser et d’exploiter concrètement les informations des cartes de fertilité réalisées sur leurs sols» avec le soutien et l’assistance  de l’OCP, indique le ministère dans un communiqué.

Grâce au dispositif déployé, une superficie globale de 1.170.900 hectares a été analysée et cartographiée dans les deux régions septentrionales du Togo, notamment la région des Savanes et celle de la Kara.

La 12ème édition de ce Forum se tient du 23 au 25 Janvier et accueille des délégations de plusieurs pays, notamment le Maroc, la Chine, l’Allemagne et l’Afrique du Sud, désignée «Pays à l’honneur».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.