Le Roi du Maroc lance le programme d’appui et de financement des entreprises

Le « Programme intégré d’appui et de financement des entreprises » au Maroc a été présenté au Roi Mohammed VI lors d’une cérémonie ce lundi 27 janvier au palais royal de Rabat, où ont été également signées des conventions y afférentes.

Le «Programme intégré d’appui et de financement des entreprises» s’articule autour de trois principaux axes, a indiqué Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration.

Ces axes sont le financement de l’entreprenariat, la coordination des actions d’appui et d’accompagnement de l’entreprenariat au niveau des régions et l’inclusion financière des populations rurales, a détaillé le ministre Benchaâboun.

Dans ses explications devant le Souverain, il a souligné que « ce programme comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises».

Le ministre de l’économie, a également relevé la création d’un Compte d’affectation spéciale dénommé « Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat » dans le cadre de la loi de finances 2020, et ce au titre de ce programme.

«Ledit fonds est doté d’une enveloppe de 6 milliards de DH répartie sur une durée de 3 ans, financée à parts égales par l’Etat et le secteur bancaire », a-t-il ajouté.

Le Président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), Othman Benjelloun, a assuré que le secteur bancaire s’engage à contribuer à hauteur de 3 milliards de Dirhams au « Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat ».

La cérémonie a été marquée par la signature des trois conventions ayant trait à la mise en œuvre  du « programme intégré d’appui et de financement des entreprises ».

La première est une convention entre le ministère de l’Economie, la banque centrale et le GPBM, pour le financement de l’entreprenariat. La seconde convention est relative à la coordination des actions d’appui et d’accompagnement de l’entreprenariat au niveau des régions. Le troisième document signé est une convention relative à l’inclusion financière des populations rurales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.