Les Etats-Unis et le Sénégal signent d’importants contrats

Des entreprises américaines et sénégalaises ont signé 5 mémorandums d’entente, à l’occasion de la visite officielle, ce week-end à Dakar, du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, qui était accompagné d’une importante délégation d’entrepreneurs.

Les documents ont été paraphés sous la supervision du ministre sénégalais de l’Economie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, et de Mike Pompeo.

«Nous venons de signer des mémorandums d’entente avec des entreprises américaines, des agences et sociétés d’état ainsi que le gouvernement du Sénégal pour le développement, le financement et l’exécution de différents projets dans plusieurs secteurs», a déclaré Amadou Hott à l’issue de la cérémonie.

Les accords de coopération embrassent plusieurs domaines (énergie, santé, infrastructures…). Concernant les infrastructures, il est prévu la construction d’une autoroute moderne de 165 kilomètres qui reliera la capitale Dakar à Saint-Louis, ville située sur la côte nord-ouest du pays.

Une convention porte sur la modernisation des centrales électriques, l’objectif étant d’augmenter l’accès à l’électricité à travers l’utilisation des ressources gazières du pays.

Dans le domaine de la santé, le partenariat veut permettre aux populations sénégalaises d’accéder facilement à un équipement technologique américain.

«La signature de ces cinq accords ouvre la voie à une société sécurisée et prospère (…). C’est une étape très importante pour les Etats-Unis d’Amérique et le peuple sénégalais», s’est félicité le Secrétaire d’état américain qui a eu à s’entretenir, durant son séjour, avec le président Macky Sall et le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Bâ.

Ces accords devraient créer, selon lui, de «la valeur ajoutée pour le Sénégal et des retombées positives pour les sociétés américaines mondialisées».

Pour sa part Amadou Hott a assuré que son pays n’allait ménager aucun effort pour la concrétisation de tous les projets concernés par les nouveaux accords.

Le Sénégal était la première étape d’une tournée africaine du secrétaire d’Etat américain, devant le conduire ensuite en Angola et en Ethiopie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.