La BM débourse 40 millions $ pour appuyer les réformes économiques au Liberia 

La Banque mondiale (BM) vient d’accorder au Liberia, une enveloppe de 40 millions de dollars sous forme de prêt de don, destiné à  appuyer son programme de réformes économiques.

Octroyé à travers l’Association internationale de développement (IDA), filiale du Groupe de la BM dédiée aux pays les plus pauvres, ce financement consiste en un prêt et un don de 20 millions $ chacun, précise l’institution de Bretton Woods.

« Cet appui financier va permettre la mise en œuvre d’une série de réformes visant à aider le Liberia à réaliser une croissance économique durable et inclusive», ajoute la Banque mondiale, précisant que ces réformes concernent notamment le renforcement de la transparence du secteur public ainsi que la promotion de l’inclusion économique et sociale.

La signature de cet accord de financement est intervenue à Monrovia entre le représentant résident de la Banque mondiale au Liberia, Khwima Nthara et le ministre libérien des finances et de la planification du développement, Samuel Tweah.

«Ce financement n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment pour le Liberia, compte tenu des difficultés budgétaires auxquelles le pays est confronté en raison de nombreux chocs», a déclaré à l’occasion Samuel Tweah.

L’institution bancaire a recensé comme principaux risques qui pèsent sur l’économie libérienne la détérioration des termes de l’échange, l’assainissement budgétaire retardé, et des emprunts non concessionnels qui pourraient compromettre la soutenabilité de la dette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.