Covid-19 : Le Maghreb en ordre de bataille

Pour atténuer l’impact économique et financier de la pandémie du Covid19, les pays du Maghreb ont adopté des mesures inédites face à cette crise sanitaire et économique de grande ampleur.

Le Maroc, après avoir créé un Fonds spécial de lutte contre le Covid19, a mis en place un comité de veille économique qui a pour mission de proposer des mesures pour juguler la crise économique engendrée par le coronavirus.

Dans la foulée, le Royaume a instauré vendredi dernier l’état d’urgence sanitaire. Des blindés ont été déployés dès dimanche dans les rues de Rabat et Casablanca ainsi que dans d’autres villes du Royaume, pour faire respecter le confinement obligatoire des populations imposé jusqu’au 20 avril afin de freiner la propagation du Coronavirus.

En Tunisie une enveloppe de 2,5 milliards de dinars (800 millions d’euros), va être débloquée par le gouvernement pour tenter de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire du coronavirus.

Après l’instauration d’un couvre-feu nocturne et d’un confinement général, la Tunisie a pour sa part interdit les rassemblements de plus de trois personnes dans l’espace public.

Quant à l’Algérie, il est question de réduire les dépenses publiques et de sabrer de moitié les investissements de la société publique des hydrocarbures (Sonatrach).

Les dépenses de fonctionnement et d’investissement de la Sonatrach devraient passer de 14 à 7 milliards de dollars afin de préserver les réserves en devises étrangères du pays.

Ce Lundi, la présidence algérienne a annoncé que le gouvernement s’apprête à réduire de 30 % les dépenses publiques prévues pour cette année, en raison de la crise du Covid-19 doublée de la chute des prix du pétrole.

Les autorités algériennes appellent au respect des consignes de sécurité dont le confinement à domicile, en vigueur jusqu’au 4 avril prochain.

Enfin et après de nombreux appels qui leur ont été lancés, les parties libyennes en conflit ont pu observer une trêve pour éviter une propagation de la pandémie du Coronavirus, même si cette trêve n’est pas toujours respectée.

Dans tout le Maghreb, les mosquées sont fermées et le mot d’ordre des autorités religieuses est: «Priez chez vous».

Notons que toutes ces mesures sont prises alors que le confinement généralisé est décrété dans les pays du Maghreb qui tentent d’échapper aux scenarii italiens et espagnol, voire français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.