Coronavirus : Le Cameroun repousse l’idée de confinement

Le confinement des populations adoptés dans de nombreux pas pour stopper la propagation du coronavirus, n’est pas encore à l’ordre du jour de l’agenda du gouvernement du Cameroun, car «la plupart des Camerounais vivent au jour le jour», a déclaré mercredi le ministre de la communication, René Sadi.

«Ils n’ont pas les moyens de se ravitailler pour une durée de 15 jours ou un mois. Nous ne pensons pas qu’il faille par mimétisme, décider de faire ce qui est fait ailleurs», a expliqué René Sadi, lors d’un point de presse avec son collègue de la Santé, Malachie Manaouda.

«Sur 75 cas confirmés positifs au test de dépistage au Covid-19 au Cameroun, une personne a perdu la vie et deux autres ont été déclarées guéries après avoir bénéficié de 14 jours de soins à l’hôpital Central de Yaoundé», ont déclaré les deux ministres.

Ils ont également abordé la préoccupante question de la chloroquine. «La chloroquine a un avantage dans le traitement du coronavirus. Le protocole que nous avons est bâti autour de la chloroquine, mais à usage hospitalier. S’auto-prescrire ce médicament aurait des effets secondaires importants», a expliqué Manaouda.

L’épidémie de Covid-19 se propage très rapidement sur le continent, notamment en Afrique du Sud, le pays le plus touché, où le dernier bilan du ministère de la Santé faisait état mercredi de 709 cas confirmés, contre 554 vingt-quatre heures plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.