Covid-19 en Afrique: l’OMS préconise des tests rigoureux sur la pharmacopée traditionnelle

Le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique a préconisé lundi que de nouvelles thérapies à base de pharmacopée traditionnelle contre le Covid-19, subissent des tests rigoureux avant leurs essais à grande échelle comme à Madagascar.
A travers un communiqué, l’organisation (OMS-Afro) estime que «les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde».
Madagascar a mis au point un traitement curatif contre le Covid-19 à base d’artemisia, qui est actuellement vanté à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest et du centre, malgré les réticences de l’OMS.
«Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles du Covid-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables», a souligné l’organisation.
Le Congo qui abrite le siège de l’OMS Afro, vient d’en commander un échantillon qui sera présenté ce mardi au public, selon la présidence de la République. L’Afrique reste l’une des régions du monde la moins touchée par cette pandémie venue de la Chine et qui a fait des milliers de morts en Occident notamment.
L’OMS a récemment appelé les pays africains à maintenir des mesures fortes de surveillance pour lutter contre la propagation du Covid-19 sur le continent.
Malgré les progrès réalisés dans le domaine du dépistage du Covid-19, les pays de la Région africaine de l’OMS effectuent en moyenne neuf tests pour 10.000 personnes.
«L’OMS s’efforce d’améliorer la capacité de dépistage en envoyant une nouvelle série de kits de tests aux pays d’Afrique subsaharienne», affirme l’Organisation dans son communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.