L’Allemagne renforce sa présence militaire au Sahel

Le gouvernement allemand a décidé de renforcer et de prolonger d’un an, la mission de son contingent exerçant au sein de la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM).

La mission de l’armée allemande au Mali a été prolongée jusqu’au 31 mai 2021, et son contingent devrait augmenter à 450 soldats, soit un ajout de 100 militaires, a annoncé Berlin ce mercredi. Ces militaires ont pour vocation de former les forces maliennes et non de participer aux combats.

Au sein de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), la participation de l’armée allemande la «Bundeswehr», a été également prolongée d’un an, mais tout en gardant le même effectif qui s’élève à 1.100 soldats.

Lors d’un point de presse, le porte-parole du gouvernement allemand, Ulrike Demmer, a qualifié d’«alarmante» la situation sécuritaire qui prévaut au Mali et dans d’autres Etats du Sahel (Niger, Burkina Faso…), ce qui justifie, selon lui, la présence des missions armées pour y combattre « les jihadistes et milices ».

Outre l’EUTM et la Minusma, à laquelle participe une cinquantaine de pays, il y a également l’armée française qui mène l’opération militaire Barkhane au Mali depuis août 2014, avec actuellement 5.100 militaires.

Les autorités maliennes estiment que leur armée est plus efficace depuis qu’elle reçoit des formations appropriées, mais son souci majeur est qu’elle est mal équipée, ce qui justifie l’appui des forces étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.