Coronavirus : Le Congo-Brazzaville réduit de moitié son budget 2020

Devant la crise socioéconomique provoquée par la chute des cours du pétrole et la pandémie du Covid-19, le président de la République du Congo-Brazzaville Denis Sassou-Nguesso, a annoncé que le Parlement de son pays venait «d’approuver un collectif budgétaire qui réduit notre budget 2020 de moitié».

«Mais nous avons confiance », a-t-il néanmoins souligné, mettant en avant le fait que le monde a connu des situations aussi graves dans le passé et que les économies du monde ont toujours fini par reprendre le cours normal.

Le président Sassou-Nguesso a confié à la chaîne France 24 et Radio France internationale (RFI), que les cours du brut vont finir par remonter, ajoutant qu’il ne s’attendait pas «à un effondrement général» de l’économie mondiale, ni à «un effondrement de l’économie congolaise non plus».

Il a fait savoir que son pays a sollicité une aide d’urgence d’une valeur de 300 à 500 millions de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI) pour faire face à cette crise.

Troisième pays pétrolier d’Afrique, le Congo-Brazzaville qui dépend essentiellement des revenus pétroliers, subit fortement les impacts de la pandémie du Covid-19, dont le bilan officiel de mercredi 6 mai, faisait état de 264 cas confirmés, dont 10 décès et 30 guérisons et ce, malgré le confinement.

La Banque mondiale prévoit une récession pour ce pays d’Afrique centrale, comme pour d’autres Etats d’Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.