RDC : au moins 20 civils tués dans un nouveau massacre en Ituri

Au moins 20 civils, dont des femmes et des enfants, ont été massacrés dans la nuit de samedi à dimanche en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

«Nous enregistrons pour le moment 20 personnes tuées et 17 autres blessées dont certaines ont été admises à l’hôpital», a déclaré l’administrateur du territoire de Djugu, Adel Alingi.

Ce nouveau massacre survient alors qu’une dizaine de civils ont été tués par des groupes armés dans l’est du pays, lors de deux épisodes de violences dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Par ailleurs, sept corps ont été retrouvés jeudi dans la région de Beni près de la frontière ougandaise, a indiqué L’ONG de défense des droits de l’homme Cepadho, ajoutant qu’il y a neuf disparus. Ils avaient été enlevés les jours précédents par le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF), a-t-elle ajouté.

Situé dans l’extrême nord de la province du Nord-Kivu, le territoire de Beni a été la cible de «massacres à grande échelle» commis essentiellement par les ADF (un groupe armé d’origine ougandaise).

Depuis près de trois décennies, l’armée congolaise se bat contre des groupes armés dans la partie orientale du pays, frontalière de l’Ouganda, du Rwanda et du Burundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.