L’ASECNA valide le système de navigation par SBAS pour l’Afrique et l’océan Indien

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) vient de valider l’architecture et la couverture géographique du système de navigation par satellite « SBAS » (Satellite Based Augmentation System) pour l’Afrique et l’océan Indien.

Fondé sur le programme EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay System), ce projet de l’ASECNA, inscrit dans son Plan d’orientations stratégiques (POS), vise à renforcer les opérations de navigation et de surveillance, au cours de toutes les phases de vol.

L’autre objectif est d’améliorer, de manière significative et durable, la sécurité et l’efficacité des vols dans sa zone de responsabilité et au-delà, sur l’ensemble du continent africain.

Cette étude, menée conjointement par l’ASECNA et Thales Alenia Space, dans le cadre d’un ambitieux programme de développement du secteur aéronautique en Afrique, doit se conclure avant la fin de l’année, indiquent les deux parties.

Ces services permettront, à partir de 2022, à en croire l’ASECNA, d’augmenter les performances de positionnement fournies par les constellations de navigation par satellite existantes, comme le GPS ou Galileo.

La précision, ramenée à l’ordre du mètre, l’intégrité, la disponibilité et la continuité de services seront améliorées et garanties pour les applications liées à la sécurité, affirme la même source.

L’Agence panafricaine assure que le projet ne sera pas bénéfique qu’au secteur de l’aéronautique, mais d’autres secteurs d’activités économiques, comme le transport maritime, ferroviaire et terrestre, bénéficieront également de ces services, qui sont essentiels pour accompagner l’émergence d’un transport post-Covid-19.

Elle ajoute que le nouveau système est fondé sur la sécurité des usagers, l’efficacité économique et le développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.