Reprise du procès de Vital Kamerhe, principal allié du président de la RDC

Le procès de Vital Kamerhe, principal allié du président de la République démocratique du Congo (RDC), et de son co-prévenu pour détournement de fonds publics, a repris lundi devant un tribunal à Kinshasa.

«Je veux qu’on puisse m’aider à comprendre pourquoi je suis à Makala», a déclaré à la barre, M. Kamerhe, directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, en demandant sa remise en liberté provisoire.

Accusé de détournement de quelque 50 millions de dollars de fonds publics alloués à la construction de 4.500 logements sociaux, M. Kamerhe a affirmé dossier à l’appui et prenant à témoin la caméra qui filme le procès pour la chaîne d’Etat RTNC, que le contrat entre l’Etat et la société Samibo avait été signé en avril 2018, avant sa nomination à son poste en janvier 2019,.

«Je suis innocent», a clamé son coaccusé, l’entrepreneur libanais, Jammal Samih, 78 ans, patron de Samibo. Comme il y a deux semaines, l’audience devant le tribunal de grande instance a eu lieu dans l’enceinte même de la prison centrale de Makala à cause de la pandémie du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.