Coronavirus : La Tanzanie réfute les informations américaines sur la gravité de la pandémie

Le département tanzanien des Affaires étrangères a annoncé mardi avoir convoqué le chef de la mission diplomatique des Etats-Unis en Tanzanie, pour protester contre un avis publié sur le site de l’ambassade américaine avertissant les voyageurs d’une « augmentation exponentielle » des cas de coronavirus dans ce pays d’Afrique de l’Est.

L’ambassade des Etats-Unis sur place a récemment fait état de signes de «croissance exponentielle» du virus dans plusieurs endroits du pays et que «beaucoup d’hôpitaux» de Dar es Salaam, la capitale économique, «étaient surchargés depuis plusieurs semaines».

Cette information «n’est pas vraie et peut provoquer la panique parmi les Tanzaniens et les étrangers», affirme dans un communiqué, le ministère tanzanien des Affaires étrangères.

Alors que les Etats-Unis n’ont plus d’ambassadeur dans le pays depuis 2016, le chargé d’affaires américain, Inmi Patterson, a été convoqué, à une date non précisée, par le secrétaire permanent aux Affaires étrangères, Wilbert Ibuge, qui lui a rappelé que les deux pays « avaient une coopération historique », précise le communiqué.

Cela fait trois semaines que le gouvernement tanzanien n’a pas actualisé le nombre total de cas du Covid-19, bloqué à 480, dont 16 morts, au 29 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.