Le vaccin anti-Covid-19 développé en Angleterre pourrait être testé au Kenya

Les autorités du Kenya seraient à la recherche de volontaires pour participer à l’essai d’un vaccin potentiel contre la Covid-19, ChAdOx1 nCoV-19, mis au point par l’Université d’Oxford, rapporte la BBC.

Le Kemri-Wellcome Trust a contacté le Kenya Medical Research Institute pour solliciter son soutien dans ce projet de test au Kenya. Les tests devraient avoir lieu dans les villes de Mombasa et de Kilifi et le souhait émis est que les participants, des agents de santé, soient des habitants de ces zones.

Au Royaume-Uni, les chercheurs prévoient les essais humains du vaccin contre la Covid-19 en trois phases. La première phase a porté sur des volontaires adultes en bonne santé et a commencé en avril. Plus de 1.000 vaccinations ont été effectuées sur des volontaires dans le pays.

Les chercheurs de l’Université d’Oxford recrutent des volontaires pour les prochaines étapes. Reste à savoir si cette requête trouvera un bon accueil au Kenya après la controverse suscitée ces dernières semaines par des éventuels tests de vaccins en Afrique.

Les chercheurs ont souligné que l’approbation réglementaire serait demandée avant le début de tout essai et que la participation du Kenya est cruciale si l’on veut que le vaccin puisse être utilisé sur le continent, selon la BBC.

Ils estiment que si leur vaccin s’avère efficace contre la Covid-19, ils pourraient fournir des millions de doses dès septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.