Le Soudan du Sud régularise sa situation à l’UA après sa suspension pour non cotisation

Le Soudan du Sud a été sanctionné récemment par l’Union africaine (UA), pour n’avoir pas honoré depuis trois ans ses contributions qui ont atteint un cumul de plus de neuf millions de dollars.

Le porte-parole du ministère sud-soudanais des Affaires étrangères, Hakim Edward, a assuré que «des efforts étaient en cours pour régulariser la situation en coordination avec le ministère des Finances pour résoudre ce problème avec l’Union africaine ainsi que d’autres organisations».

En effet, l’UA n’est pas la seule organisation pour qui Juba s’affiche en mauvais payeur. En octobre dernier, le Soudan du sud a failli être suspendu par la Communauté Economique de l’Afrique de l’Est en raison d’une dette avoisinant les 30 millions de dollars. Le pays a dû verser une avance de 3 millions.

Les autorités sud-soudanaises avaient alors justifié le non-versement des contributions par le manque de versement des aides promises par plusieurs partenaires internationaux. Pourtant, pour certains observateurs, cette situation est crée, entre autres, par la corruption et la mauvaise gestion qui gangrènent le pays.

En attendant que Juba régularise sa situation financière, le Soudan du Sud qui est le 54ème pays a rejoindre l’UA en juillet 2011, reste membre de l’organisation panafricaine, mais ne peut plus participer à ses réunions. D’ailleurs, le 17 juin dernier, la présence de la délégation sud-soudanaise à une réunion de l’UA a été qualifiée par le président de la séance d’«illégale».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.