RDC : arrestation de leader de mouvements révolutionnaire Burkinabé et Sénégalais à Kinshasa

La police de la république démocratique du Congo a arrêté ce dimanche 15 mars dans la capitale Kinshasa, les membres des mouvements Burkinabé « Balai citoyen » et Sénégalais « Y’en a marre » venu participer à un atelier organisé par l’ONG Filimbi.

L’émotion est grande d’un bout à l’autre de l’Afrique, et même au-delà devant l’arrestation de ces artistes engagés et citoyens, soucieux de mettre leur talent et leur notoriété au service des mouvements citoyens. Ces deux mouvements ne sont plus à présenter tant leurs actions crient plus qu’eux. Rappelons que « Y’en a marre » a contribué au départ de l’ex-président Abdoulaye Wade au Sénégal tandis que « Balai citoyen » a été au cœur de la chute de l’ex-président Blaise Compaoré au Burkina Faso.

Présent à Kinshasa depuis quelques jours répondant à l’invitation de Filimbi pour participer à des ateliers au siège de l’ONG « Ba jeune Maboko Na Maboko Pona Congo » (Main dans la main pour le Congo) dans le quartier populaire de Masina. Un échange d’expériences qui aurait été mal apprécié par les autorités congolaises. En effet des éléments de la police, des militaires et d’autres agents en civil auraient débarqué à bord de trois pick-up. Et conduit à l’Agence nationale des renseignements les leaders Fabel Barro et Oscibi Johann respectivement de l’ONG sénégalais et burkinabé.

Ils risquent une expulsion du territoire congolais. D’ailleurs ils ont étés arrêtés avec quelques journalistes et plusieurs autres jeunes du quartier qui attendaient un concert que devait organiser l’ONG Filimbi. M. Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement a déclaré qu’un rapport sera rendu public ce lundi 16 mars pour savoir si ces personnes arrêtées sont membre de mouvements citoyens ou simplement des instructeurs en insurrection armée. Il a ajouté qu’il y aura d’éventuelles poursuites devant la justice et qu’une enquête déterminera s’il y a eu brutalité policière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.