Tanzanie : Une loi pour réglementer le port d’armes

Une nouvelle loi sanctionnant la possession non justifiée d’armes à feu et de munitions a été adoptée jeudi en Tanzanie par le parlement. Cinq ans de prison et 6 000 dollars d’amende sont encourus. L’adoption de cette loi survient au lendemain des incidents impliquant la possession illicite d’armes à feu par des bandes criminelles qui prennent d’assaut des commissariats dans le but de dérober des munitions et des armes.

Cette nouvelle loi précise qu’une personne reconnue coupable de détention illégale de ces armes encourra une peine de cinq ans de prison ou une amende de 6 000 dollars. Jusqu’à cumuler les deux. Elle interdit également l’importation et la détention de jouets ressemblant de près ou de loin à des armes à feu.

Le projet de loi a été soumis au Parlement par Pereira Ame Silima, le vice-ministre de l’Intérieur de ce pays d’Afrique de l’Est. Il a déclaré à l’Assemblée nationale de Dodoma, la capitale, qu’elle déterminerait aussi les conditions d’octroi de licence, de possession, d’importation, d’exportation, de transit, de commerce et de traçage des armes à feu et de munitions.

Le chapitre 11 de la nouvelle loi «interdit strictement aux personnes de moins de 25 ans de détenir une arme, quelle qu’elle soit». Elle prévoit également que chaque arme légère soit enregistrée et marquée d’un code d’identification national. Pereira Ame Silima souhaite écarter tout malentendu : «Cela signifie que lorsque la loi entrera en vigueur au 1er juillet 2015, toutes les personnes détenant des armes légères devront les signaler, les enregistrer et les marquer.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.